Survivre à un voyage en bus

Survivre à un voyage en bus

admin No Comment
Vacance-Voyage

Nous ne parlons pas d’un voyage en bus en France ou dans un pays d’Europe où tout est bien organisé, les itinéraires bien tracés, avec des horaires bien définis et respectés. Là, pas de surprise, bonne ou mauvaise, pas de place à l’aventure. Nous parlons de voyage en bus dans des pays exotiques, lointains, ou rien ou pratiquement rien, n’est prévu d’avance, on va au petit bonheur la chance. Mais on peut y survivre, on va même aimer cela!

Un voyage en bus des plus insolites

Dans certains pays d’Afrique ou d’Asie, il existe des cars qui ne le sont plus que de nom et qui arrivent à rouler – encore – sur des routes qui ne le sont non plus que de nom. Si, pour se rendre en fin fond de la forêt qu’on souhaite voir à tout prix, on n’a pas d’autres options qu’un voyage dans un bus vieux comme le monde, alors, on y va! On ne regarde plus l’heure, on ne se soucie plus de l’horaire, on attend tout simplement qu’il se remplisse et qu’il démarre (en général, il y arrive). Ça, c’est un voyage en bus qu’on n’est pas près d’oublier!

Comment survivre à ce genre de voyage en bus?

Si on s’attend à l’éventualité d’un voyage en bus  »à la sauvage », on prévoit des vêtements appropriés au trajet, au climat et aux conditions à l’intérieur du bus. Des pulls et des chaussettes si c’est en hiver ou si le voyage en bus se passe la nuit (la température peut brusquement chuter dans des pays où on brûle dans la journée), des hauts en coton là où le soleil règne et de préférence, à manche longue car il faut s’attendre à être collé à tous les voisins de voyage.

Laisser une réponse